26,67 €
TTC
  • Shorty Joy
  • Shorty Joy
  • Shorty Joy
  • Shorty Joy
  • Shorty Joy
Shorty Joy
Shorty Joy
Shorty Joy
Shorty Joy
Shorty Joy
Shorty Joy

Shorty Joy

26,67 €
TTC
Taille
En stock - Livré en 24/48h !

  • • Shorty en mélange de satin et de dentelle
  • • Devant opaque et dos transparent
  • • Forme emboîtante pour un porté confort et mode
  • • Bordé aux tours de cuisses, d’un galon de dentelle délicate
  • • Laisse entrevoir la peau
  • • Modèle raffiné
  • • Coloris ivoire, parfait pour le jour “J” ou pour un porté raffiné au quotidien

• Nous vous conseillons de choisir votre taille habituelle.
• Correspondances : 34 = XS, 36 = S, 38 = M, 40 = L, 42 = XL
• Camille mesure 1.76m, fait du 85C et porte une taille 36.
• De plus grandes tailles seront bientôt disponibles.

• Réactivité : les produits en stock sont expédiés sous 24h (hors week-end).

• Fiabilité : pas de panique, si vous vous trompez ou si vous changez d'avis, les retours sont gratuits !

Dans la même collection...

xxxxxxxxx

Paiement sécurisé

xxxxxxxxx

Expédition sous 48H

xxxxxxxxx

Livraison offerte dès 90€

xxxxxxxxx

Retours et échanges gratuits

HAUT LES COEURS

Avec le Shorty Joy, réjouissez-vous des surprises du quotidien.

Subtilement échancré, le Shorty Joy dévoile avec enthousiasme le rebond de vos fesses. Élaboré en dentelle raffinée et satin doux, c’est le « must have » des esprits bohèmes ! Sa découpe légèrement arrondie ne marque pas la fesse. Un galon de dentelle délicat et élastique borde le pourtour du shorty pour une sensation « sans couture » très confortable. Pourquoi refuser ses avances ?

HAUT LES COEURS

Avec le Shorty Joy, réjouissez-vous des surprises du quotidien.

Subtilement échancré, le Shorty Joy dévoile avec enthousiasme le rebond de vos fesses. Élaboré en dentelle raffinée et satin doux, c’est le « must have » des esprits bohèmes ! Sa découpe légèrement arrondie ne marque pas la fesse. Un galon de dentelle délicat et élastique borde le pourtour du shorty pour une sensation « sans couture » très confortable. Pourquoi refuser ses avances ?